Qwant

"CONTRE un projet intellectuellement incompréhensible, moralement  et éthiquement inacceptable"

"POUR que la forêt de LANOUEE ne finisse dans une apocalypse écologique"

---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---  ---

Ce site relaie notre engagement citoyen pour la défense d'un patrimoine environnemental sensible et la qualité de vie dans notre région en centre BRETAGNE.

Vent de Forêt est une association Loi 1901 Apolitique qui rejette toute forme de récupération politique

 

Parc éolien géant en forêt de Lanouée (Morbihan) : le Conseil d’État est saisi

Destruction des espèces protégées et de leurs biotopes autorisés par la Cour Administrative de Nantes sur appel de l'industriel BORALEX et N. HULOT, alors ministre de l’environnement ( ! ! ! ).

Ce jugement du 05 mars 2019 fait jurisprudence, il livre les forêts françaises et les zones à forts enjeux écologiques à toutes les dérives et destructions des espèces protégées.

COMMUNIQUE

Article LIBÉRATION

Sauvons la forêt de Lanouée et les forêts françaises d'un jugement empoisonné

Eoliennes en forêt de Lanouée : appel aux dons

La SPPEF vous sollicite pour ses frais de justice et notamment son pourvoi en cassation contre le jugement de la CAA de Nantes autorisant la construction de 16 éoliennes de 186 m dans le deuxième massif forestier breton.

« Faire un don : Forêt de Lanouée » à la SPPEF  39, avenue de La Motte-Picquet 75007 Paris.

ou directement sur le site de la SPPEF : http://www.sppef.fr/donner/

Reçu fiscal pour tout don supérieur à 15 euros.

MERCI

Nous venons de créer une cagnotte Leetchi pour nous aider à annuler en cassation le jugement du 5 mars 2019, létale pour les espèces protégées :

https://www.leetchi.com/c/don-foret-lanouee


5 MARS 2019 : LA COUR ADMINISTRATIVE D'APPEL DE NANTES AUTORISE LE PROJET EOLIEN DESTRUCTEUR DANS LA FORET DE LANOUEE (56)

Mardi 5 Mars 2019

La cour d'appel de Nantes devenue "bureau de validation de projets éoliens" redonne toutes ses autorisations à l'investisseur éolien boralex qui se trouve en mesure de continuer à détruire et bétonner le second massif forestier de Bretagne qui abrite une biodiversité exceptionnelle, un patrimoine nationale rare et fragile.
Si rien n'est fait, c'est plus de 300 ha de cette forêt classée ZNIEFF.2 qui vont être transformés en zone industrielle pour ériger des éoliennes géantes.

L'éolien a été improductif en Bretagne en 2017 à  81% (source RTE p.25)

Quant aux habitants de la région, victimes d'un projet insensé, initié par une poignée d'irresponsables, ils se préparent pour des décennies, à la vision d'un paysage mutilé et subir les conséquences de machines hors d'échelle.
Le scandale des éoliennes géantes dans la forêt de Lanouée est aujourd'hui très suivi au plan national et ne sera pas sans conséquences (jurisprudence) pour de nombreux projets que passe en force la puissance publique dans des zones protégées à forts enjeux écologiques partout en France.

Un jugement aussi lourd de conséquences, ne peut qu'être annulé en cassation.

 

article les infos du Pays Gallo

article La Télégramme

article actu.fr

article Ouest France

article 20 minutes

 

PROJECTION - FLASHS CREPUSCULAIRES AU-DESSUS DE LA FORÊT DE LANOUEE
PROJECTION - FLASHS CREPUSCULAIRES AU-DESSUS DE LA FORÊT DE LANOUEE

Un projet industriel extrêmement destructeur que maudit la population de la région bien consciente d'être sacrifiée en même temps que les biotopes et la faune protégée de la forêt de Lanouée pour servir des intérêts financiers privés .

Lundi 4 Février 2019

Audience devant la cour administrative d'appel de Nantes dans le cadre de l'appel interjeté par Nicolas Hulot et l'industriel pétitionnaire. Le rapporteur publique plaide pour l'annulation du jugement rennais du 10 juillet 2017.

Le rapporteur public a considéré laconiquement que la forêt de Lanouée ne présentait aucun intérêt dès lors qu’elle ne ferait l’objet d’aucune protection.
Or, cette affirmation n’est absolument pas corroborée par les pièces du dossier (schéma régional, les avis de la CSRPN, du CNP, de l’atlas paysager…).
Ce sont, entre autre, ces éléments qui avaient conduit le Tribunal de Rennes à annuler le projet en 1ère instance.

La biodiversité et les espèces protégées dans le second massif forestier de Bretagne seront-t-elles sacrifiées sur l’hôtel du business éolien ?

La forêt de LANOUEE retient son souffle en attendant le  jugement.

ARTICLE SPPEF

ARTICLE LES INFOS DU PAYS GALLO

 

Lundi 10 Juillet 2017

À l'heure où de sévères dégâts ont été infligés à la forêt de LANOUEE par un industriel canadien sans scrupule, le Tribunal administratif de Rennes annule la totalité des permis, des autorisations et dérogations qui permettaient la construction aberrante d'un parc éolien industriel destructeur dans le second massif forestier de Bretagne.

 

Aux termes du jugement du 10 juillet 2017, le tribunal ordonne :
- Les arrêtés du 27 février 2014 du préfet du Morbihan portant permis de construire à la SAS Les Moulins du Lohan sont annulés.
-  La décision du 26 février 2014 du préfet du Morbihan  accordant l’autorisation de défrichement est annulée.
-  l’arrêté du 25 février 2014 du Préfet du Morbihan autorisant l’exploitation du parc éolien est annulé
- l’arrêté du 4 février 2015 du Préfet du Morbihan autorisant la dérogation pour destruction et perturbation intentionnelle des espèces protégées est annulé.
- L’État (préfet du Morbihan) versera une somme totale de 6500.00€ aux requérants et associations au titre de l'article L. 761-1 du code de justice administrative.

*****

Par une décision courageuse et éclairée, dans le désastreux dossier de la forêt de Lanouée, les juges du T.A. de Rennes ont certainement rempli le rôle de "dernier rempart" contre la bêtise humaine.

 

L'association VENT DE FORÊT, les riverains et gens de la région, les nombreuses personnes qui suivent cette affaire sont écœurés par les dégâts causés par les travaux commencés à la hâte par l'industriel sans attendre les décisions de justice.
Les "bourrins du lohan", après avoir mis à terre + d'un milliers d'arbres, ont détruit au bulldozer et artificialisé en profondeur 16 ha de couloirs à amphibiens et biotopes sensibles, correspondant à 17 immenses parcelles, de chemins humides et de tourbières répartis sur plus de 300ha, emportant leurs espèces inféodées.

Patrimoine naturel régional, national, la forêt de Lanouée qui abrite un cortège de précieuses espèces protégées dont certaines sont sur la liste rouge au plan européen et mondial, a pleine vocation à être sanctuarisée et en aucun cas industrialisée.

 

 

Le 11 mai 2017 :

Le Juge des référés du Tribunal Administratif de RENNES avait ordonné :
-  la suspension de l’arrêté n° PC 056 059 13 J0002 du 27 février 2014 par lequel le préfet du Morbihan a accordé un permis de construire à la SAS Les Moulins de Lohan en vue de l’édification de 16 éoliennes et d’un poste de livraison sur un terrain situé sur le territoire de la commune des Forges jusqu’à ce que le tribunal se soit prononcé sur les conclusions tendant à son annulation.
-  la condamnation de l’État à verser aux requérants une somme globale de 1 500.00 euros au titre de l’article L. 761-1 du code de justice administrative.

 

DURANT PLUSIEURS SEMAINES LA PARTIE SUD-EST DE LA FORÊT DE LANOUEE A SUBI DES DOMMAGES IRREMEDIABLES, DE PRECIEUX BIOTOPES REPARTIS SUR PLUS DE 300 ha ONT ETE DETRUITS ET BETONNES. UNE ARTIFICIALISATION DE GRANDE AMPLEUR A ETE ENGAGEE JUSQU'A CE QUE LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE RENNES LA SUSPENDE LE 11 MAI 2017

Suite à une enquête publique conduite dans le cadre d'un projet de création d'un parc industriel éolien de 16 à 17 aérogénérateurs GEANTS dans la forêt de LANOUEE par la Sté les Moulins du Lohan, filiale de Ressources Forestières (Groupe Robert-Louis-Dreyfus) vendue en 2016 à l'investisseur éolien canadien BORALEX, des riverains créent début 2014 l'association Vent de Forêt afin de préserver le second massif forestier de Bretagne de la destruction programmée de centaines d'espèces animales dont plus d'une centaine est protégée (60 espèces selon l'industriel).

Face à l'incroyable sophisme avec lequel a été élaboré le dossier de ce projet destructeur et face à la complicité des services préfectoraux qui ont accordé toutes les autorisations, l'association  Vent de Forêt dans une démarche citoyenne, s'oppose fermement et dénonce ce projet scandaleux et honteux.

DREAL BRETAGNE : MISE A MORT DE LA FORÊT BRETONNE

Scandaleux !

C'est inédit en France, la DREAL Bretagne n'a rien d'autre à faire que d'éditer un guide méthodologique de mise en place d’éoliennes en forêt, alors que notre région est l'une des moins boisée de France.

Ce guide d’industrialisation des derniers grands espaces naturels bretons est pourtant contraire à l’avis du  Conseil Supérieur Régional de Protection de la Nature.

Ce travail contre nature réalisé par les services de l'état confirme que l’éolien a totalement vérolé l’ensemble de la chaine de commandement de la mise en place d’un parc éolien : des élus jusqu’aux prestataires de service ou même d’intervenants censés être neutres comme les DREAL ou les DDTM.

Après avoir parcouru cette notice réalisée avec l'argent public, n'hésitez surtout pas à exprimer votre point de vue quant à cette ineptie aux fonctionnaires qui l'ont rédigé.

DREAL Bretagne
(Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement Bretagne)

Contact: Service climat, énergie, aménagement, logement (SCEAL)

10 rue Maurice Fabre - 35065 Renne Cedex

Tél: 02 99 33 42 63
e-mail: sceal.dreal-bretagne@developpement-durable.gouv.fr

 

LE CENTRE BRETAGNE SACRIFIE ET MUTILE PAR LES PROJETS ÉOLIENS

225 éoliennes autour de la forêt de Lanouée

225 éoliennes dans un rayon de 20km, construites ou en projet autour et dans la forêt de Lanouée !

Depuis quelques années, un véritable raz de marée de projets EOLIENS déferle sur le centre Bretagne et en particulier sur notre région (Pontivy - Loudéac - Josselin - Ploërmel) avec plus de 30 parcs existants ou en projets.

La préfecture signe les permis de construire à tour de bras. Construction récente d'un parc industriel  à Mohon (10 machines de 150m plantées sur 2.5 km). Le parc éolien GEANT en pleine FORÊT de LANOUEE (16 machines de 185m !!!) dont les 16 plateformes, défrichées au bulldozer, étaient en cours de construction jusqu'à l'arrêté de suspension du 11 mai 2017.

Le projet fait l'objet de recours devant la cours d'appel de Nantes. D'autres parcs industriels soutenus  par les communautés de communes intéressées par les retombées financières au mépris des populations impactées et des conséquences environnementales, sont près d'aboutir.

Des parcs notamment répartis sur les communes de Caro Monterrein, Ménéac, Bréhan, Buléon, Guéhenno, Bignan, Plumieux, Lanouée et la Grée-Saint-Laurent.

L'état français devenu aveugle et autiste prévoit coûte que coûte de couvrir la France rurale de 25 000 éoliennes  ruineuses pour les familles françaises (CSPE), surtout intermittentes et  improductives à 80%.

Dans notre région, ce n'est plus de l'acharnement, mais de l'hystérie.

DANS LES CAMPAGNES, "LES FOURCHES SONT SORTIES" CONTRE L’ÉTAT

La France rurale, la biodiversité, les paysages de Bretagne, la santé et la vie de ses habitants ne sont pas "à vendre"  aux lobbyistes du vent soutenus par un état qui a perdu le sens commun.

Un profond malström de contestation citoyenne s'est fait jour dans un contexte de sursaturation d'éoliennes et de démocratie bafouée.

Les élus et conseillers municipaux sont détenteurs de la confiance qui leur a été accordée par une population exaspérée qui compte sur eux.

Le vote de l'acceptation d'une étude de projet éolien lors d'un conseil municipal est l'étape à ne surtout pas franchir, sinon un rouage administratif inexorable s'enclenche alors ...après il est trop tard.


 

 

" kentoc'h mervel evet bezañ saotret "


"Plutôt la mort que la souillure"

 

 

 

 

 

Mar reomp netra, hon eus al daou.

compteur pour site